La serie des sénateur Aurélius de Danila Cosmatri Montanari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La serie des sénateur Aurélius de Danila Cosmatri Montanari

Message  Moïsha le Dim 25 Juin 2006 - 20:59

Cave Canem
de Danila Comastri Montanari


Auteur :

Danila Comastri Montanari est née en 1948 à Bologne, où elle vit toujours. Apres une licence en pédagogie et en Sciences politiques, elle enseigne et voyage aux quatre coins du monde pendant vingt ans. En 1993, elle écrit la première enquête de son sénateur romain, Cave Canem, et se consacre dès lors à l’écriture de polars historiques. La série des aventures de Publius Aurelius Statius compte aujourd’hui douze volumes.

Genre : polar historique – Antiquité romaine

Bibliographie :

Cave Canem
Morituri Te Salutant
Parce Sepulto
Cui prodest?

Résumé : (4e de couverture)

Parti quelques jours en vacances chez un riche pisciculteur, Aurélius arrive dans une maisonnée en deuil : le corps sans vie du fils aîné vient d’être repêché dans le bassin des murènes. Au sein de cette famille gangrenée par les secrets et les rancoeurs, Aurélius pressent que le crime à un parfum de vengeance.



Mon avis :

Roman très sympa sur les cloisons entre les milieux dans l’Antiquité. Les esclaves à coté des affranchis face aux riches bourgeois et aux nobles désargentés . A lire si vous suivez la série. D’autant plus que chaque roman est suivi de petites nouvelles très sympa.


-----------------------------------------------------------------------------------


Morituri Te Salutant

Résumé :

A Rome, en 45 après J-C, c’est le temps des jeux de l’arène. L’empereur Claude assiste avec la population à la passion de sa civilisation les combats de gladiateurs. Leur champion incontesté, Chélidon entre dans l’enceinte sous les acclamations de la foule assoiffée de sang. Alors qu’il attend de Claude l’autorisation d’abattre son adversaire aisément battu, il tombe raide mort sans aucun signe d’agression.

L’empereur demande alors à son sénateur, ancien élève et néanmoins ami Publius Aurélius Statius d’enquêter car un grand trafic de paris illicites se cachent derrière cette mort et peut être que de puissants personnages y sont mêlés. De plus Chélidon étant la vedette de Rome, sa mort doit être expliquée sinon, l’autorité de Claude risque d’être discutée.

Mon avis :

Enquête bien agréable à lire autant dans le fond que dans la forme et non sans humour et érudition. Un lexique est offert au lecteur car les références latines sont légion dans ce roman. On se retrouve dans les coulisses sulfureuses du pouvoir entre relations d’argent et luxure. Le dénouement est inattendu mais tous les éléments sont à la disposition du lecteur… pas de Deus Ex Machina à la Agatha Christie… ouffff. De très beaux personnages et une vision somme toute moins figée de la fin de l’Empire Romaine qui lui donne enfin un aspect plus humain que les livres d’histoire économique…

Roman qui n’a pas l’ambition d’être autre chose d’un bon polar sympatoche et tant mieux, on est sur qu’Audrey Toutou va pas jouer le rôle d’un gladiateur…


-----------------------------------------------------------------------------------


Parce sepulto


Résumé : (4e de couverture)

Rome, an 45 apres JC. La belle Lucilla est retrouvée morte le jour de ses noces, le corps enseveli dans la boue des thermes familiaux. Invité à la cérémonie de mariage, Publius Aurélius Statius, sénateur romain, séducteur impénitent et enquêteur à ses heures, bondit sur l’affaire pour des raisons tres personnelles : d’une part, la victime était la fille adoptive de sa grande amie, la plantureuse et excentrique Pomponia, d’autre part, il est fasciné par la sœur jumelle de Lucilla, l’envoûtante Camilla, une jeune femme mystérieuse et déroutante… Secondé par l’indispensable castor, un affranchi maître dans l’art de l’entourloupe et du déguisement, Aurélius se lance dans une enquête semée d’embûches et de fausses pistes sur laquelle plane l’ombre menaçante de la terrible déesse Cybèle…

Mon avis :

Comme à son habitude l’auteur nous offre un roman passionnant et érudit. Les personnages sont tous tres bien ficelés et ce petit voyage dans la Rome antique est tres agréable ! A lire si vous aimez le genre.

------------------------------------------------------------------------------------


Cui prodest?


Résumé : (4e de couverture)

Publius Aurélius Statuis a beau être un des sénateurs les plus puissants et respectés de la Rome impériale, lorsque ses domestiques le supplient de mener l'enquête sur la mort d'un des leurs, il se voit contraint d'accepter. Pour seuls indices, un pion de latrunculi, un jeu de stratégie tres prisé des Romains, retrouvé pres du cadavre, et l'empreinte ensanglantée d'une chaussure ... Le limier romain, aidé de l'incontournable Castor, devra mobiliser tous ses talents de déduction, traquant l'assassin des bas-fonds de la bouillonnante cité jusque dans les domus les plus élégantes. Entre d'étranges esclaves épris de philosophie, un arrogant champion de latrunculi et un mystérieux devin, Aurélius aura fort à faire pour démasquer le tueur, d'autant plus que celui-ci n'en est pas à son coup d'essai.


Mon avis :

super... c'est mon prefere des 4... Aurélius est super emouvant dans cette enquete...
On y trouve aussi beaucoup d'humour et de burlesque des qu'il est mélé à ses propres domestiques...

Et surtout c'est un terrible voyage dans la condition d'esclave dans la Rome antique.

C'est aussi comme d'habitude des leçons de latin l'air de rien
avatar
Moïsha
sage de la crypte
sage de la crypte

Féminin
Nombre de messages : 660
Age : 38
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://moscrypt.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum